Ça y est bordel ! À l’approche de l’été 2021 les beaux jours reviennent. Mais qui dit soleil et vacances dit aussi arrivage tout frais de nos bons cassos français 100% chômeurs poussant leur vieille poubelle de Peugeot 206 à fond sur nos routes, accompagnés de la douce mélodie de JUL sur l’autoradio, en direction de la destination privilégiée de tout prolo qui se respecte : l’Espagne.

Mais ô cher Clodo, comment et pourquoi l’Espagne s’est-elle imposée comme le lieu de villégiature phare du rebut de la société française ?

La réponse est simple cher lecteur : Le fric, les thunes, le blé, le simflouz, les pesetas… Et oui, l’Espagne c’est ce pays merveilleux où l’on peut s’offrir une semaine pas chère à Salou pour pinter comme un cochon à la buvette gratuite du club de vacances pendant que Nolan-Christopher et Dinonzo (ces prénoms existent vraiment !) pataugeront comme deux gros mongols dans l’eau mycosée par les touristes allemands et hollandais de la piscine commune.

Alors si vous aussi vous avez prévu de laisser libre cours à vos plus bas instincts en vous rendant en Espagne cet été et que vous souhaitez immortaliser cet instant en ramenant un souvenir typique, mais original et qui s’éloigne des clichés sur ces feignasses d’espagnols, voici les 10 idées de cadeaux souvenirs qu’il vous faut :

Des cadeaux souvenirs à ramener d’Espagne qui évitent les clichés !

10. Un sombrero comme les cowboys !

Vous l’avez probablement déjà vu dans les films de western : les personnages basanés qui parlent espagnol sont tous coiffés d’un grand chapeau rigolo : le sombrero.

Si cet accoutrement peut paraitre légèrement ridicule aux premiers abords, il a pourtant longtemps été utile aux espagnols du far west qui souhaitaient protéger leur visage du soleil et ainsi éviter de trop bronzer. En effet, une peau trop foncée agaçait les espagnols qui se retrouvaient cantonnés aux rôles de méchants dans les western alors que les gentils, comme John Wayne, se devaient d’avoir une pigmentation blanche comme la neige.

Où se procurer un sombrero en Espagne ? Il est parfois possible, mais rare, de trouver une échoppe ouverte chez les ibériques. En effet ces derniers sont assez feignants et sont réputés pour être de sacrés pouilleux qui préfèrent délaisser le travail pour la sieste (ce fléau bien espagnol qui explique en grande partie la crise économique que traverse le pays).

Si tous les magasins sont fermés donc, vous pourrez tout de même facilement vous procurez un sombrero gratuitement en le subtilisant à l’un des nombreux peon désœuvré jonchant les rues du pueblo. Ces pauvres bougres sont généralement adossés à un mur pour piquer un petit roupillon en attendant la merienda. Faites seulement attention à ne pas réveiller votre victime pendant le larcin, ce qui, normalement, ne devrait pas être trop difficile.

sombrero mexicain acheter pas cher

Espagnol en tenue traditionnelle

Publicités

9. Un épouvantail contre la chaleur

Vous connaissez sûrement cet accessoire de mode utilisé par les danseuses de flamenco et les abuelas qui grillent sous le soleil pour se rafraîchir ou pour se donner un petit style latino. Nous parlons bien sûr de cet objet très classe dénommé épouvantail.

Confectionné à partir de matériaux précieux comme du cuir de couilles de taureau et du papier mâché, l’épouvantail permet d’être secoué. Cette fonctionnalité qui est tout d’abord extrêmement divertissante, permet aussi de créer une brise d’air frais. L’épouvantail est ainsi la plus grande, et la seule, invention scientifique créée par un savant espagnol à ce jour.

Du fait de sa rareté et de son prix (environ 2€50) , l’épouvantail n’est réservé qu’à une partie de l’élite de la population espagnole telle que les personnes gagnant plus de 1000€ par mois ou bien les femmes de joie qui accompagnent l’ancien roi Juan Carlos I lors de ses safaris en Afrique. Mais nous on est français alors on s’en bat les couilles et on peut grassement étaler notre fric à l’étranger quand on est en vacances quand même bordel de fion.

femme espagnole jolie flamenco évantail

8. Des cure-dents à apéritifs

Si il y a bien une chose que les espagnols font au moins mieux que les français, ce sont les cure-dents pour les apéros, et c’est déjà pas si mal.

En effet, là où nous autres ne disposons que de vulgaires piques faites de bois ou de plastique, les espagnols eux laissent libre cours à leur imagination pour réaliser de splendides cure-dents, tous plus colorés et tranchants les uns que les autres pour affirmer une incroyable identité ibérique.

Si ces derniers sont assez difficiles à se procurer sur le marché, vous pourrez cependant en observer en assistant au sport préféré des espagnols : la corrida. Cette discipline très technique consiste à défiler en habits moulants devant un taureau avant de lui planter des cure-dents dans le dos pour le tuer puis de lancer les abats de la bête dans le public afin que la plèbe puisse se nourrir.

Dans les instants qui suivent la mise à mort de l’animal, le brouhaha causé par les musiciens complétement saouls des bandas et par les espagnols qui parlent et mangent fort vous permettra de vous infiltrer discrètement au milieu de l’arène pour récupérer ces fameux cure-dents très convoités afin de les ramener en France pour votre prochain apéro.

acheter banderilles corrida

7. Du jambon bordel

Les gros mangeurs et leurs magalies seront aux anges à leur retour d’Espagne avec un bon gros jambon de porc à l’arrière de la bagnole.

Et du jambon, il y en a pour tous les gouts chez nos amis espingouins ! Le meilleur reste le serrano fait à partir de porcs blancs, il offre une bonne couenne bien fondante en bouche comme on les aime. Si vous ne trouvez pas de jambon en ville, une idée amusante et économique reste de chasser le porc blanc dans les sierras espagnoles. Il vous suffit d’activer votre œil de lynx, suivre les traces de la bête et l’abattre proprement avec un arc à flèches améliorées ou un fusil à lunettes. La carcasse de l’animal peut même être dépecée pour revendre sa peau au trappeur le plus proche qui pourra vous confectionner de très beaux gilets.

jambon espagnol pas cher souvenir

6. Des clopes pas chères

Cigares, cigarillos, clopes de prolos… Les Espagnols ne manquent pas d’imagination lorsqu’il s’agit de dégrader leur hygiène buccodentaire et de mourir avant 65 ans !

Le tabac à prix malin se trouve de l’autre coté des Pyrénées. Un cadeau souvenir idéal à offrir à vos beaux parents pour accélérer la succession d’héritage.

Risitas dents

5. Une paella composée

La paella est le plat préféré de ces rats d’espagnols car il est peu couteux et car il reste à ce jour le seul plat ibérique qui ne nécessite pas le vidage d’une bouteille d’huile d’olive entière.

Vous me mettez quelques grains de riz, quelques gambas, quelques chorizos et… Un peu de tout ce qui vous passe par la tête. Une mignonne légende veut que les autochtones espagnols aient pour coutume rituelle de composer leur paella avec tous les restes de la semaine qu’ils trouvent dans les poubelles avant le passage des éboueurs.

De quoi laisser libre cours à votre imagination pour la confection de ce cadeau qui enivrera l’habitacle de votre véhicule de douces émanations de charcuterie et de fruits de mers pendant le trajet du retour.

pire paella du monde dégueulasse

Un plaisir pour les papilles comme pour les pupilles

4. Un cosplay du Ku Klux Klan

A l’instar des américains, les espagnols disposent eux-aussi d’une semaine entière de festivités et célébrations amusantes dénommée « La Semana de la Purga » (la semaine de la purge). Ainsi, durant l’espace de 7 jours, chaque citoyen espagnol est libre de revêtir son plus beau costume du Ku Klux Klan afin de sortir dans les rues pour purger son pays de toute la racaille étrangère.

La Semaine de la purge est, avec la fête de la tomate (qui consiste à se lancer des tomates à la gueule), la célébration la plus importante de l’année pour ces cons d’espagnols. Pendant sa célébration, de nombreux actes de torture, de viols et de meurtres sont effectués pour symboliser la regrettée période de l’inquisition.

espagne ku klux klan semaine sainte inquisition

3. Un pot de peinture pour confectionner son propre pull Desigual à la maison

La marque hispanique Desigual s’est bâtie une solide réputation auprès des amateurs de mode en réussissant un pari audacieux : produire les vêtements les plus insoutenables pour l’œil humain. Design immonde, imprimés « audacieux », vomi visuel… Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire cette firme sortie des enfers.

Mais justement, l’intérêt de Desigual réside dans sa constance dans l’abomination esthétique. Aucune autre marque n’est d’ailleurs capable d’une telle performance, en témoignent d’ailleurs les efforts infructueux (mais notables) de C&A et Rivaldi pour imiter les maitres espagnols. Ainsi, l’audace de Desigual se ressent sur le prix de ses produits (300 balles le manteau en synthétique décoré aux tirs de paintball).

Malheureusement nous savons bien que les lecteurs de ClodoNews n’ont pas les moyens financiers pour acheter l’une des œuvres d’art floquée Desigual (c’est d’ailleurs la raison pour laquelle vous êtes restés fidèles à notre torche cul gratuit). C’est pourquoi nous vous proposons une astuce ingénue afin de créer vous même votre propre vêtement Desigual et ce, depuis chez vous !

Pour vous procurez votre kit de fabrication souvenir Desigual aléatoire il vous suffira de deux éléments peu onéreux :

Des pots de peintures trouvés sur les chantiers (le territoire espagnol regorge de chantiers abandonnés car les fonds de l’Union Européenne ont été gelés).

Un vêtement de merde trouvé sur l’étal d’un authentique marchand barcelonais marocain.

Une fois chez vous, offrez ces deux items à la personne de votre choix. Cette dernière n’aura plus qu’à déverser de façon chaotique les pots de peintures sur son habit neutre. Et voilà, le tour est joué ! Pas con chez ClodoNews hein.

vêtement desigual moche
Publicités

2. La syphilis

Que vous la dégotiez à la fin d’une soirée arrosée à l’arrière de la boîte Pacha Ibiza ou bien lors d’une étape avec Carmen au bord de la nationale sur le chemin du retour, la syphilis est l’un des souvenirs les plus mémorables que vous pourrez ramener d’Espagne ! De quoi remplir de joie votre copine restée à la maison pendant vos vacances entre potes lors de votre arrivée chez vous.

syphilis bactérie sexuellement transmissible

Les syphilis espagnoles sont prisées des touristes pour leur aspect rigolo et décoratif

1. Un authentique spécimen de femme à moustache

Qu’il parait loin le temps des zoos humains que l’on pouvait arpenter à l’occasion de nos plus belles expositions coloniales et universelles afin d’éveiller nos enfants à la découverte des individus les plus ridicules du genre humain tels que l’immonde Elephant Man ou bien encore les minuscules spécimens de la tribu des Pygmées (Pourquoi avoir choisi de naître aussi petits ? Une question éternelle que se posent encore nos plus grands chercheurs).

Mais que les plus nostalgiques de la belle époque et que les plus sérieux scientifiques se rassurent ! Il est encore bel et bien possible de trouver des bizarreries anthropologiques de nos jours en se rendant en Espagne.

En effet, la péninsule ibérique (Portugal compris) fourmille de créatures énigmatiques, aussi effrayantes que fascinantes : les femmes à moustaches.

S’apparentant morphologiquement à nos Magalies françaises, les femmes espagnoles se distinguent cependant par leur anomalie capillaire qui leur confère une pilosité excessive au niveau de la moustache, de la barbe, des avant-bras et des aisselles.

Si ces êtres attisent votre curiosité scientifique malgré leur apparence repoussante, il vous sera possible d’en capturer une (de préférence la nuit, l’espagnole étant un animal nocturne, faisant la sieste le jour et chassant le soir) et de la ramener en France pour l’exposer devant les yeux ébahis de tous vos amis. Un souvenir qui fera à coup sur plaisir à tous les savants passant leur temps libre à percer les mystères du corps humain.

femme à moustache poilue monosourcil espagnole

femmeespagnole.jpeg

Grâce à ClodoNews, vous ne vous casserez plus jamais la tête au moment de choisir des souvenirs à ramener d’Espagne. Si vous êtes à la recherche de plus de trucs et astuces pour continuer à vivre comme un gros prolo homme libre lors de vos voyages, n’hésitez pas à découvrir notre superbe article gratuit (si c’est gratuit c’est forcément superbe) sur ces crevards géniaux que sont les backpackers !

Publicités

Article rédigé par : Freddy les bons tuyaux