O Ruquier, ô grand Ruquier, maître incontesté de l’humour français depuis des décennies. Jamais nous, le commun des mortel, ne pourront te récompenser à ta juste valeur pour tout ce que tu as légué à la télévision et à la radio. Parmi tes nombreuses créations, nous retiendrons d’abord ta célèbre « Blague de Ruquier », qui, de nos jours encore, marque la mémoire collective de nombreux internautes sur tous les forums de France et de Navarre.

Mais hormis cette blague légendaire, tu nous as, dans ta grande bonté, offert des programmes TV merveilleux, souvent copiés mais jamais égalés, tels que l’excellent On N’est Pas Couché, l’impertinent On Va S’gêner, le regretté On N’a Pas Tout Dit, mais surtout, surtout : le furieusement drôle On Ne Demande Qu’à En Rire !

« Je l’ai entendu, il a fait prout. Il aurait pu faire caca »

En effet, On Ne Demande Qu’à En Rire est sûrement ce qui est arrivé de mieux à la télévision au 21ème siècle (après Mask Singer). C’est la seule émission qui nous a permis de découvrir des humoristes foireux, offrant des prestations calamiteuses sous le regard amusé de Ruquier et ses sbires qui prenaient un malin plaisir à humilier ces comédiens devant la France entière car, de toutes façons, personne n’est plus drôle que Ruquier lui-même. Ces grands moment de malaise ont été du pain béni pour nous tous téléspectateurs qui n’attendions que l’humiliation publique d’un jeune humoriste pour jouir devant notre écran.

C’est pourquoi pour vous lecteurs, ClodoNews a décidé de se remémorer aujourd’hui toutes les pires prestations ayant eu lieu sur le plateau de ONDAR ! Munissez-vous de vos échelles de Villejuif et préparez-vous à rire sadiquement des comédiens les plus pétés de toute l’histoire de la TV :

1. Vincent Leroy – « 2 frères s’affrontent lors d’une élection »

C’est une scène totalement surréaliste qui se déroule ce jour là sur le plateau d’ONDAR quand un fou furieux se présente face au public avec la moitié du crâne rasée. Ruquier, pris de panique et en proie à des flatulences dues à l’anxiété, fait premièrement appel à ses gardes du corps; « Séparez moi de ce monsieur » dit-il, croyant avoir affaire à un punk à chien gilet jaune ayant envahi le plateau. Mais après quelques secondes de flottement, l’humoriste ahuri précise qu’il est bien candidat de ONDAR mais qu’il devait venir avec son frère qui l’a lâché au dernier moment.

Le sketch commence donc finalement, et s’en suit une insoutenable séquence de malaise qui a fait suer à grosse gouttes dans toutes les chaumières de France. Vincent Leroy, visiblement ébétté et impressionné par l’enjeu de l’évènement, ou bien en pleine phase de descente de cocaïne, prétend être habité par son demi-frère. Clairement atteint de schizophrénie, le jeune humoriste est en pleine lutte intérieure face à ses démons, oscillant entre propos cohérent et théories complotistes. Il failli d’ailleurs être coupé du direct en prononçant « Le 11 septembre c’est du bidon !« .

Il continue ensuite dans la provoc en mentionnant Nicolas Sarkozy alors qu’il se trouve sur France 2 en direct ! Mais il est fou ! Parler de Sarkozy sur France 2, il a osé !. Voyant que le public reste de marbre malgré ses blagues plus qu’impertinentes, Vincent Leroy part en roue libre et décide d’insulter le public avant de se moquer des frères Bogdanov puis de prendre à partie le peuple Polonais. Kamoulox ? Non, Vincent Leroy.

Et la sentence finit par tomber, le jury, composé de Chirstine Bravo, Jean Benguigui et une blonde random, bipe le candidat après moins d’une minute de sketch et commence à lui jeter des tomates pourries sur la gueule, renvoyant ainsi Vincent Leroy à son terrible sort : l’hôpital psychiatrique.

Revivez le malaise en vidéo :

2. Les Doc Alain – « 1 français sur 3 prêt à tout plaquer par amour »

Malgré leurs âges avancés, les Doc Alain ont tout du parfait petit YouTubeur, notamment l’élocution. Avez-vous déjà assisté à un sketch intelligible ? Où l’on comprenait chaque phrase prononcée par les artistes ? Si, oui vous avez sûrement trouvé ça trop mainstream et peu original. Mais rassurez-vous, car les anti-conformistes des Doc Alain ont décidé de prendre l’industrie de l’humour à contrepied en proposant le premier sketch 100% incompréhensible au monde !

Les Doc Alain ont littéralement décidé de chier sur la consigne de l’émission qui était de traiter du sujet « 1 français sur 3 prêt à tout plaquer par amour » et se sont mis à hurler dans tous les sens provoquant ainsi un bordel sans nom sur le plateau de notre pauvre Ruquier. Ils étaient vraiment possédés ces FDP, à tel point qu’ils ont failli griller les neurones restants de Catherine Barma, totalement circonspecte face à des Doc Alain en pleine crise d’épilepsie.

Le chaos est tel sur scène qu’on en vient à se demander si les Doc Alain ne sont pas en train de créer l’un des plus gros troll de la scène humoristique française… A moins qu’ils ne soient juste totalement cons, à ce jour le mystère demeure. N’en reste pas moins que, à part Catherine Barma, le reste du public semble s’esclaffer devant la médiocrité indécente du sketch.

De manière totalement inexpliquée, les Doc Alain parviennent à terminer leur horrible prestation sans que personne ne vienne les buzzer et ainsi épargner de nombreux rdv chez des ORL. Toutefois, les notes du jury ne seront pas clémentes, les Doc Alain ne récoltant que de piteux 14, 10 et 9 de la part du jury (oui 14, 10 et 9 sont de vraies notes de merde selon les standards de ONDAR). Ruquier lui, dans sa grande magnanimité, octroiera un généreux 12 au duo de l’enfer mais il les sommera de devenir moins cons pour leur prochaine prestation.

Découvrez le sketch le plus incompréhensible au monde ici :

Alain Finkielkraut et François Cluzet sont les Doc Alain

3. Constance – « Un couturier organise un défilé au Père Lachaise »

Rien qu’en lisant le titre du sketch, vous savez que ça va sûrement partir en couilles à un moment donné. Et bien vous avez… raison ! Pour notre plus grand bonheur, Constance ne va pas hésiter à faire toutes sortes de jeux de mots pourris sur le thème de la mort.

Bien que ce ne soit pas le pire sketch de l’histoire de ONDAR, Constance enchaine quand même blague de merde sur blague de merde et, paradoxalement, sa seule bonne vanne (sur Catherine Deneuve) provoque l’ire de Jean Benguigui. Jean Benguigui, le comédien mondialement connu pour… (Merde attend, il a fait quoi déjà Jean Benguigui) ? Ah oui ! Mondialement connu pour son inoubliable rôle dans Astérix Mission Cléopâtre, rentre alors dans un excès de rage et va se mettre à pourrir intégralement la prestation de Constance en la fixant d’un regard noir pendant tout le reste de la séquence.

On ne rigole pas des vieux et de la mort avec Jean Benguigui, fervent défenseur de la liberté d’expression mais pas trop quand même. Le malaise augmente ensuite graduellement jusqu’au climax avec la blague de trop sur Lady Diana et sa robe en tôle de pare-brise… Aie coup dur pour Constance qui réalise qu’elle est en plein bide interstellaire et qui préfère ragequit le plateau sous le regard faussement gêné de Ruquier et les vociférations de Benguigui.

On pourrait se dire qu’un tel ratage se solderait par des notes désastreuses de la part du jury. Mais non, comme Constance est une habituée de l’émission elle écopera de trois 12/20 et même d’un 10/20 de la part de Benguigui (wtf ?). Apparemment, chez ONDAR, 0 rires = la moyenne, parce que bon faudrait pas perdre nos têtes d’affiche quand même.

Constance sur Dailymotion (les preuves compromettantes ayant été supprimées de YouTube) :

4. Pierre Diot – « Un flic devient voyou »

La définition de la souffrance éternelle : Pierre Diot. Non content de faire un sketch de merde, Pierre Diot décide de faire un sketch de merde de 7 minutes de long ! Le malaise semble interminable malgré l’ambition de l’humoriste qui tente de créer un chef d’œuvre d’histoire de flic et de voyous avec un scénario digne du Parrain ou de Scarface.

Pierre, qui est aussi cascadeur de renom, soigne son arrivée en effectuant une roulade tout en poussant un cri de chinois rappelant les meilleurs Bruce Lee. Quelle entrée en matière époustouflante ! S’en suit un gag de quiproquo avec le fils du préfet (Wasabi avec Jean Reno, si tu nous lis) puis un braquage loufoque, puis sans qu’on sache pourquoi, Pierre Diot qui, à la base, jouait le rôle d’un flic, devient un baron de la drogue puis un ministre de l’intérieur, tout ça dans le même sketch oui, oui.

Mais alors où est-ce que ça a foiré ? Et bien c’est long, très long… Pierre Diot réussit malgré tout l’exploit de tenir de longues minutes sans sortir de blagues, il s’autorise même à balancer des accessoires sur le plateau et créer un énorme foutoir sans que personne ne réagisse !

Cependant, au fur et à mesure que la situation s’enlise, et que le front de Pierre Diot soit recouvert de gouttes de sueur, le malaise s’accroit. Et la sanction finit par tomber après deux bips consécutifs qui viennent mettre un terme à la courte carrière de Pierre Diot.

Vient ensuite le moment le plus marrant (le seul ?) : les critiques du jury. Pierre Diot se fait littéralement pourrir, notamment par le grand maitre Laurent Ruquier, lumière parmi les lumières, porte étendard de l’humour. Les faits qui lui sont reprochés ? Avoir dit que Ruquier avait un sac rose rempli de sucettes… Ce qui insinuerait que notre animateur préféré serait gay. Impensable voyons ! Ruquier, blessé dans son honneur, fait alors de Pierre Diot une affaire personnelle en lui disant notamment qu’il est « soit con soit homophobe« , il le somme ensuite de ranger tout son bordel puis de foutre ses chupa chups dans le cul avant de déguerpir. Pierre Diot n’en même pas large, il baisse les yeux et s’exécute tandis qu’un mélange de pleurs et de gouttes de sueurs coule sur son visage meurtri.

Le sketch ouvertement homophobe en vidéo :

5. Antony Sanzach – « Les écoliers s’installent à la maison de retraite »

C’est lors de la période sombre de ONDAR (Guillon ayant réussi l’exploit d’être encore plus nul que Michalak pour présenter l’émission depuis le départ de notre vénéré Ruquier) que vient se présenter un jeune puceau sur scène : Antony Sanzach.

Qui dit jeune millenial, dit sketch aux blagues plates, sans saveur et jouant principalement sur l’opposition jeunes-vieux… Et ça n’a pas loupé ! Antony s’engouffre alégrement dans un récital de blagues sans chutes, sans corrosivité, le genre de blague qui touche une couille sans faire bouger l’autre.

Pire ! Ce jeune fils d’asthmatique oublie même son texte et se met à tourner le dos à son public toutes les 10 secondes pour reprendre son souffle et ouvrir un carambar pour puiser de l’inspiration.

Le seul ressort comique d’Antony Sanzach étant la brosse à chiottes qui lui sert de cheveux, il s’en faut peu pour que deux membres du jury totalement inconnus (une pseudo sosie d’Anne Roumanoff et un mec moche) bipent le jeune talent et abrègent son calvaire. Les remarques du jury sont beaucoup plus douces que celles des jurés des saisons précédentes, ce qui atténue malheureusement la sensation de malaise. Dommage…

Courage petit, le McDo recrute :

6. Kev Adams –  » Vous passez le casting du nouveau James Bond »

Le voilà ! El Phenomeno, celui que vous attendiez tous depuis le début de cet article ! Que serait une compilation de sketch bidesques sans Kev Adams ? Le faux jeune Kev Adams a fait ses débuts de stand upper à ONDAR, c’est là qu’il reçu le surnom du « Phénix de l’humour » grâce à sa capacité à renaitre de ces cendres à chaque bide pour revenir faire encore plus de la merde.

Coiffé de sa plus belle coupe « mouton » et vêtu de son plus humble t-shirt « I love Kev Adams », ce jeune adolescent au talent colossal commence par des blagues qui font à coup sûr mouche pour les enfants de 7 à 12 ans. Nous avons ainsi droit au classique « eugneugneu les parents ils aiment pas qu’on porte des pantalons qui taillent large », à une audacieuse blague sur les verbes irréguliers « To bite, bite, bitten » (LA BITE QUOI) et puis il cale une petite blague sur les IPhone parce que c’est la mode et le tour est joué. On note aussi que Kev Adams avait déjà à l’époque une forte appétence pour les blagues sur les asiatiques puisqu’il va même jusqu’à dire que l’anglais ça sonne comme Tching Tchang Tchong. Quel humour corrosif !

A ce moment là vous vous dites que tout spectateur un minimum censé ou du moins en capacité de ses fonctions intellectuelles aurait commencé à huer le jeune bougre ou à quitter la salle. Mais non, le jury et les femmes présentes dans le public s’esclaffent à chaque blague ! Cette scène surréaliste semble durer une éternité, le jeune Kev Adams encouragé par les rires du public continue à s’enfoncer et commence presque à croire qu’il réussit grâce à son talent ! Grâce à sa chance insolente Kev Adams s’en tire avec de superbes notes sous les applaudissements du public. Et c’est comme ça que naquit la carrière du malin, du démon de l’humour, qui s’attachera à survivre à la TV et au cinéma en nous ressortant éternellement ses mêmes blagues sur les vieux.

Pour découvrir les débuts du colossal Kev Adams, c’est ici :

Voilà tout pour cette petite liste des crimes contre l’humour qui ont été commis sur le plateau de ONDAR. Avez-vous d’autres sketch en tête qui mériteraient de figurer sur cette article ? N’hésitez pas à nous les faire parvenir, ClodoNews n’a malheureusement pas retrouver toutes les vidéos des nombreux bides de l’émission.

Auteur de l’article : Jean-Marc Johnson.