Le 20éme siècle avait son « American Dream« , cette fantastique idée selon laquelle « n’importe quelle personne vivant aux États-Unis, par son travail, son courage et sa détermination, peut devenir prospère » et dont l’histoire a, comme nous le savons tous, corroboré la véracité par la suite.

Mais l’American Dream a fait sont temps. De nos jours, pour être à la mode et devenir un dreameur digne de ce nom, il faut poursuivre un tout autre idéal : le French Dream.

Mais ô Clodo, le French Dream qu’est ce que c’est me direz-vous ? Rassurez-vous, aujourd’hui le journal d’investigation préféré des CSP- vous propose une formidable enquête sur les coulisses du French Dream et de ses dreameurs.

Qu’est ce que le French Dream ?

Selon la définition du sociologue Sir Clodo News (2020), le French Dream est « la situation sociale et financière optimum à laquelle tout français moyen peut aspirer, dans la limite de ses ambitions, de ses compétences et de son quotient intellectuel.« .

Vous l’aurez donc compris; le French Dream s’obtient à force de travail acharné et d’une bonne dose d’huile de coude. Mais n’en soyez pas reboutés pour autant ! Le French Dream n’est pas inaccessible. En fait, vous connaissez sûrement, sans vous en douter, des French Dreamers dans votre entourage.

Le profil du French Dreamer

Le French Dream n’est pas une situation stable, que l’on peut prendre pour acquise, mais plutôt une situation évolutive dont les étapes sont détaillées ci-dessous :

Phase 1 : Le French Dreamer débutant.

Vous êtes un jeune français tout ce qu’il y a de plus banal, choisissons d’ailleurs de vous nommer Célestin. Fraichement diplômé d’une école d’ingésclaves à Clermont-Ferrand, vous n’avez plus qu’une seule envie : partir à la découverte du monde et enfin vivre votre vie comme vous le souhaitez.

Pas de bol, vos maigres finances ne vous permettent pas de partir faire un tour du monde et votre ridicule nombre de followers sur Instagram n’incite aucune marque à vous offrir un voyage tout frais payés pour devenir un panneau publicitaire.

« Pas grave » vous dites-vous. « Je vais commencer par m’installer tranquillement dans un petit appart, je vais trouver un taf de rêve pour me faire des couilles en or puis ensuite je partirai baiser toutes les putes Thaïlandaises dont j’ai envie« .

Mais la dure réalité viens vous frapper lorsque vous recevez votre premier salaire de 1700€ par mois. Il vous déplait fortement de travailler 48h par semaine pour un salaire de misère sous les ordres d’un patron tyrannique, qui n’hésite d’ailleurs pas à vous asséner des petites tapes sur la tête ou des clefs de bras quand l’envie lui prend de passer sa frustration. Mais vous prenez sur vous, vous vous dites que « Ce n’est que l’affaire de quelques mois, bon allez 1 ou 2 ans max, et après je pars loin de tous ces connards« .

Phase 2 : Le French Dreamer avancé

4 années ont passé. Rien n’a vraiment changé si ce n’est que vous avez obtenu quelques promotions, que vos collègues vous appellent par votre prénom et non plus par des noms taquins tels que « bleu bite » ou « le sale enculé ». En effet, de nouvelles tête de turcs ont pris la place de victime que vous occupiez auparavant.

Mais bonne nouvelle, un beau jour où vous reveniez dans votre village d’enfance visiter votre famille, vous tombez sur Magalie, votre amie d’enfance, lors des fêtes du village. Bien que Magalie ne soit pas votre type de femme, vous la trouvez assez gentille pour devenir un coup d’un soir, alors vous engloutissez quelques verres de mélange d’alcool douteux pour vous donner le courage de fourrer la Magalie en vous disant « Bon allez, faisons-nous plaisir ce soir, demain je filerai en douce et je trouverai la vraie femme de ma vie plus tard« .

Et, comme prévu, voilà que Magalie vient habiter chez vous quelques mois plus tard dans votre appartement à Clermont-Ferrand. Votre petite vie de couple n’est pas très sensationnelle mais bon, elle est stable, et au final cela vous rassure. « Ce n’est que passager hehe, bientôt je pars faire ma vie au soleil« .

Vous continuez à vous lever tous les matins à 6h45 pour être prêt à prendre les premiers transports en communs, ceux qui ne sont pas encore bondés par les cassos et les boomers que vous avez appris à éviter au quotidien. La seule vue seule de ces individus pathétiques vous révulse : « Haha quelles vies de merde ils ont, j’aimerais pas être à leur place« .

Regarde moi tous ces losers ahah

Magalie, elle, s’est trouvé un boulot de caissière chez Aldi, à votre grande surprise elle semble se satisfaire de sa situation, elle espère même un jour pouvoir obtenir de très grandes responsabilités en devenant chef de rayon. Vous vous retrouvez tous les jours à l’appart après le boulot pour manger de la purée mousseline puis dormir car vous mourrez de fatigue après une dure journée de labeur. Mais parfois vous vous accordez un petit grain de folie en commandant un petit Uber Eat devant La Casa De Papel de Netflix. Vous n’aimez pas beaucoup cette série mais vous faites l’effort de la regarder et d’expliquer les intrigues à Magalie qui n’a visiblement pas tout compris (ce qui ne l’empêche pourtant pas de faire une story Instagram « La Casa de Papel avec mon homme oklm 👌 »).

Bien que cette vie vous lasse un petit peu, vous tenez le coup car, de toutes façons, il n’y a rien d’autre à faire. En effet les sorties et les apéros avec vos potes se font rares. Ces derniers privilégiant eux aussi leur vie de couple, voire de parents pour certains. D’ailleurs en parlant de gosses… ça fait un petit moment que Magalie vous en parle.

Phase 3 : Le French Dreamer confirmé

Ca y est ! La trentaine approche et vous venez de vous marier avec Magalie. Le mariage vous a couté un bras mais au moins vous avez pu vous foutre une caisse de l’espace comme dans le bon vieux temps. Cela a également été l’occasion de revoir votre cousin Mathieu, « celui qui a réussi » comme aiment à l’appeler vos parents. Ce jeune trader est venu accompagné de sa nouvelle copine âgée de 10 ans de moins que lui. Cette dernière a d’ailleurs subit les remarques, un tantinet empreintes de jalousie, de votre femme pendant toute la soirée. « Regarde celle-là, elle s’habille vraiment comme une pute. Ton cousin mérite 1000 fois mieux chéri« .

Hormis ces quelques contrariétés, Magalie est plus heureuse que jamais, elle s’est même fait tatouer l’occasion. Un très distingué « Por siempre » sur l’avant bras, accompagné de vos initiales respectives, ainsi que des petits oiseaux sur l’omoplate. « Moi je veux tatouage qui soit original, qui raconte une vraie histoire tu vois« …

Les années passent, puis vous connaissez de très heureux évènements : la naissance de Matthew (prononcer Mathiou) puis de son petit frère Kameron (qui souffre de troubles de l’attention et joue avec ses propres crottes) puis l’adorable petite dernière : Cheyenne. Vous n’avez pas eu votre mot à dire sur le choix des prénoms. A vrai dire, vous remarquez que Magalie prend de plus en plus l’ascendant dans votre couple. Elle semble d’ailleurs plus intéressée par Médor, le nouveau chien de la famille, que par vous. Mais la plupart du temps vous vous résignez car vous n’avez plus la force de discuter. La pression au travail vous mine le moral.

« Cheyenne une enfant à problèmes ? Mais non elle doit être surdouée c’est tout »

Ca en fait du beau monde à loger tout ça. Heureusement vous avez pu vous endetter sur 20 ans auprès de votre banque pour acheter une splendide maison de style… moderne (ou moche, selon les points de vues). en périphérie de la ville, totalement identique à toutes celles du voisinage. Vous trépignez d’impatience à l’idée de vous faire tout plein d’amis comme vous dans le pâté de maison. Le voisin Jacky vous a déjà proposé d’inscrire vos enfants au club de foot qu’il entraine et de l’accompagner tous les mercredis et samedis aux entrainements. Au fils des jours, Jacky deviendra votre plus fidèle ami et votre meilleur camarade de barbecue lors des rassemblements gilets jaunes.

La maison typique du French Dreamer

Mais vos envies de voyages et d’exotisme dans tout ça ? Il y a bien longtemps que vous n’y pensez plus…

Un petit week-end sport en montagne ? Les 90kg de Magalie disent non.

Une visite au musée ? « Non c’est chiant et puis les mioches vont courir partout« .

Un bon petit resto alors ? « On est déjà allé au McDo après Avengers cette semaine, on est pas Crésus ici on peut pas manger dans un resto de luxe tous les soirs« .

Tous en route pour les vacances chez Mémé dans le Puy-De-Dôme

Phase 4 : Le French Dreamer en déclin

Rien ne va plus. Votre vie a pris un tournant après que Magalie vous ait trompé avec Jacky durant la fête des voisins. Après le divorce, elle s’est installée chez son amant (deux rues plus loin) avec les enfants dont elle a obtenu la garde.

Vous ne voyez plus les gosses, à part Matthew qui est désormais majeur et que vous retrouvez de temps à autres au bar PMU du coin. Sa carrière de dealer a beaucoup progressé, vous êtes admiratif devant ses revenus qui sont 3 fois plus conséquents que les vôtres.

C’est le Burn-Out. Vos nerfs lâchent après avoir enfilé une bouteille de whisky, grand cru Jack Daniels. Vous vous rendez au quartier de la gare pour retrouver Stacy à l’arrière de votre monospace. Après une fellation bâclée et 30€ vite regrettés, vous finissez votre soirée au « Bounty Coco », la seule boite qui laisse entrer les hommes non accompagnés. Vous terminez votre soirée seul, à siroter des cocktails hors de prix tout en proposant des verres à des étudiantes qui les acceptent puis s’en vont rejoindre leurs amies en pouffant de rire comme des petites dindes.

Votre carrière de French Dreamer est terminée. Vous songez à vous reconvertir en tant que touriste sexuel à Bangkok avant de vous effondrer sur le bar, baignant dans votre vomi avant que Blablacar le videur ne vous jette dehors.

Seul sur le Dancefloor, déçu que les jeunes n’écoutent plus de Issou Night Club

Conclusion : Optez pour le Clodo Dream

Le French Dream se finit forcément mal. Pour éviter la crise du dreamer mieux vaut choisir, dès le plus jeune âge, le style de vie Clodo. Devenez journaliste de qualité et vous pourrez ainsi vivre d’un salaire de +10.000k par mois (no fake) et baiser des meufs 10/10 tous les jours. Et le tout depuis votre maison !

Rédac chef de ClodoNews et ses fidèles lectrices

Article rédigé par : Félix le prolix