Salut amis prolix et autres membres de la clodosphère ! Les temps sont durs pour le moral et pour le gosier… En ces périodes de confinement et d’apéros à distance depuis nos téléphones Wiko dernier cri, beaucoup d’entre nous sommes tentés de nous bourrer la gueule à coup de 8.6 pour oublier notre triste vie de RSAistes. Cependant l’alcool ça coute cher, et sortir dans le monde extérieur pour s’en procurer c’est aussi prendre le risque de se faire coroned par Dédé et sa bande de boomers au supermarché.

Mais que les amoureux des plaisirs de la table et autres hédonistes se rassurent ; Aujourd’hui Clodo News vous donne une idée de boisson (pas chère) que vous devrez impérativement acheter et stocker lors de votre prochaine virée hors de votre appart du CROUS.

Aujourd’hui donc, la rédaction de Clodo News vous recommande ce divin breuvage, adulé par les prolix comme par la haute bourgeoisie, qui n’est autre que l’ice tea. « Mais ô Clodo News, quel Ice Tea choisir pour ne pas m’endetter sur les 5 prochaines années ? » Comme notre journal de fait jamais de concessions sur la qualité et le prix, nous procéderons à une véritable dégustation de vin de thé glacé pour vous chers lecteurs.
Accompagnez-nous donc dans la cave et venez découvrir la pièce maîtresse de nos thés glacés :

L’Ice-tea cuvée Fruima 2020, Château Aldi.

0,79€ – 1,5L (un record pour les économovores !)

Analysons tout d’abord le design somptueux de la bouteille :

La forme générale est assez agréable à regarder, et rappelle la silhouette féminine. Cet aspect érotisant est une véritable invitation à mettre rapidement le goulot profondément dans sa bouche. De plastique souple, elle encaissera sans broncher les chocs, pour peu que vous ayez fermé le bouchon.
L’étiquette, quant à elle, est des plus banales. Orange comme toutes les étiquettes d’ice-tea (pourquoi ?), il y est écrit en grand « Goût pêche », ô combien annonciateur du délice des dieux dont nous gratifie le domaine Aldi pour si peu cher.
Il y figure aussi un dessin de feuille, d’eau, et de pêche. C’est la recette, en fait. Un peu comme si sur la farine il avait des photos de blé. Bref je m’égare…

Mais trêve de grivoiseries. Chers lecteurs, passons maintenant à la partie cruciale de notre évaluation : la dégustation :

Commençons par la couleur du contenu : Roux très foncé, la robe du breuvage rappelle la chevelure des qlf et évoque ainsi les puissantes odeurs du ter-ter. A noter que la couleur est si intense qu’elle en devient noire au centre du verre, cette réaction chimique n’est due qu’à l’ajout d’ingrédients tenus secrets par le château Aldi, sûrement dans une volonté de ne pas se faire voler la recette. De légères bulles se sont déjà formées autour du breuvage, comme vous le constaterez sur la photo.

A la lumière du jour, le nectar laisse transparaître une teinte fortement ambrée, ponctuée d’orange.
Passons maintenant nos narines au-dessus du breuvage et humons ensemble l’odeur raffinée de notre thé glacé : Très discret, le fumet laisse cependant échapper quelques subtiles notes de pêche. Toutefois, ces légers indices nous laissent présager de bonnes surprises.


Entrons dans le cœur du sujet, ce pourquoi quoi je suis payé : la mise en bouche.

A la première gorgée, un torrent de sensations se joue dans votre bouche. L’amertume arrive d’abord, provoquant sûrement chez vous une grimace de dégoût devant tant de puissance, votre palais n’ayant jamais été habitué à un liquide d’une telle intensité (même pour nos lectrices féminines). Très vite ensuite, le côté sec prend le dessus, puis les deux s’équilibrent.

Puis lors des gorgées suivantes, votre palais maintenant immunisé laisse apparaître la note de pêche, qui devient maintenant très forte. A l’opposé, le sucre se fait très peu ressentir, il n’est en effet présent qu’à hauteur de 7,6 %. Le sec reste très présent, tandis qu’une pointe d’acidité se fait ressentir.
L’amer est perceptible en arrière-goût, après déglutition.

Notre verdict :

En résumé, l’Ice-Tea cuvée Fruima 2020 est une boisson de caractère, réservée aux palais endurcis car très particulier dans ses goûts intenses et ses polarités amer/acide. Nous conseillons aux chochottes et aux non-initiés de commencer par un autre Ice-Tea si ils découvrent le thé glacé. Très dense en saveur, la puissance de cette cuvée la rend d’ailleurs impropre à la consommation quotidienne. Ce thé glacé est à réserver pour les grandes occasions (mariage, bar mitzvah, première circoncision…) donc.

Une note de 7/10 est amplement méritée pour ce thé glacé qui, sans révolutionner le genre, propose une intensité rarement égalée sur le marché.


Article rédigé par EmpireDrouvinois feat Seigneur Brandon De la Tour.