Pour convaincre quelqu’un il faut parler et pour parler, il faut émettre des sons, et pour émettre des sons, il faut ouvrir la bouche ».

Clément Viktorovich, 2021

Clément Viktorovitch est un homme qui ne mâche pas ses mots ! L’impétueux docteur en sciences politiques et autoproclamé dieu de la rhétorique n’est pas du genre à se cacher et n’hésite pas à distiller, à la radio comme à la TV, des citations bien senties et des vérités qui font réfléchir.

Fort d’un pathos aiguisé, le boss du verbiage des plateaux télé n’est pas le dernier quand vient l’heure d’éveiller les français au plus beau pouvoir qu’ils détiennent, parfois même sans le savoir : le pouvoir des mots.

Et si les talk-shows et les apparitions télé ne lui suffisent plus, Clément Viktorovitch continue d’étancher sa soif d’enseignement en partageant ses conseils inestimables dans un nouveau format : celui du livre.

Avec son premier ouvrage, « Le pouvoir d’enfoncer des portes ouvertes« , le grandiloquent génie de l’argumentation nous assène « 480 pages issues de mes réflexions les plus profondes que je daigne vous offrir pour vous faire enfin comprendre bande de cons que vous aussi vous pouvez apprendre à convaincre, décrypter les discours et dévoiler les manipulations ». Pour vous chers lecteurs, la rédaction de ClodoNews est allée à la rencontre de l’homme qui fait trembler la sphère politique, celui qui n’a pas peur des mots, celui dont les connaissances forcent l’admiration : Clément Viktorovitch.

Pour attirer l’attention de votre interlocuteur, il vous suffit d’utiliser des interjections de type exclamatives telles que « Oh », « Hey » ou « Et toi là ! »

Clément Viktorovich, « Essai sur la puissance intrinsèque de la divine exclamation à des fins de manipulations supérieures », 2020
clément viktorovich livre interview clique pouvoir rhétorique

L’interview de Clément Viktorovitch

– Merci d’avoir accepté notre invitation Victor ! La rédaction de ClodoNews est honorée de la présence d’un génie de l’éloquence après avoir reçu un génie de la cuisine en la présence d’El Pueblo et un génie du cinéma d’auteur en la présence de Chauve de Brazzers, vous êtes un peu la pièce manquante de notre collection.

– Si je puis me permettre, je tiens à noter que la chaleur de votre accueil n’a d’égal que la médiocrité de vos fiches. Je me prénomme Clément et non Victor. J’exige vos plus plates excuses si la poursuite de cet entretient vous tient vraiment à cœur.

Si votre adversaire insulte votre mère, rétorquez lui que sa mère à lui elle est comme Mario d’abord : elle s’envoie en l’air pour quelques pièces !

Victor Rovitch, conférence à Sciences Po Paris, 2020

– Ah merde mais qu’est ce qu’il a branlé avec mes fiches ce con, c’est ce con de perchman là… Rassurez-vous il ne se présentera plus au bureau à compter de demain matin. Désolé M. Rovitch, nous vous présentons nos sincères excuses.

-Et voilà ! Je vous ai eu hihi

-Quoi ?

-Et oui et oui ! Sans vous en apercevoir je viens de vous manipuler pour vous contraindre à vous confondre en excuses hihi ! Trop fort pas vrai ? C’est ce que l’on appelle, parmi les experts de la rhétorique comme moi, le pouvoir de la manipulation.

– Wow il est fort.

-Ca vous en bouche un coin pas vrai ? Vous vous demandez sûrement quelle a été ma technique pour faire de vous mon jouet personnel rien qu’avec mes capacités verbales ?

-Euh non pas vraiment à vrai dir…

-Alors c’est tout simple ! Si vous voulez manipuler quelqu’un pour obtenir ses excuses il vous suffit en fait d’exprimer votre volonté de recevoir des excuses sous forme d’injonction orale !

-Hmm c’est à dire de demander des excuses quoi ? Tout bêtement

-Hahaha ! Je vois que vous commencez à percevoir le cheminement de ma réflexion bien que votre vocabulaire limité de vous permette pas d’exprimer d’une façon aussi claire que moi tous les mécanismes de manipulations. Enfin bref, je ne vous jette pas la pierre, vous n’en êtes qu’aux balbutiements de l’apprentissage de la rhétorique. Tout le monde n’a pas fait 8 ans d’études de rhétorique du discours (plus un stage au cabinet du Docteur Victor Ferry) comme moi.

-Ah mais il y a des études pour ça ? On dirait plutôt du charlatanis…

– Bien évidemment ! La rhétorique est partout et il faut donc savamment l’étudier. Dans les discours politiques comme dans les spots publicitaires, dans les entretiens d’embauche comme dans les rendez-vous galants, pas un jour ne passe sans que nous ayons à défendre une idée ou à nous protéger contre d’éventuels charlatans qui nous balanceraient logorrhées verbales, discours abscons et doctrines néfastes à la gueule.

On ne vote pas forcément toujours pour celui qui parle le mieux, mais dès fois on vote aussi pour celui qui parle le mieux. Ca dépend en fait, les sciences politiques et rhétoriques ne sont pas des sciences exactes cassez pas les couilles j’ai pas fait spé math moi.

Viktor Viktorovich, au micro de Franceinfo, 2021

-Justement ! N’avez-vous pas l’impression de devenir l’essence même de ce que vous dénoncez ? Entre nous, votre présence médiatique est en partie due à votre incroyable maitrise des mots.

-Non mais moi c’est différent. Oui, clairement, sur le terrain des mots comme sur celui des idées… je baise tout. C’est un fait, je suis le meilleur dans ma spécialité, vous ne le saviez peut-être pas mais j’enseigne d’ailleurs à Sciences Po Paris hehe…

– Wow Sciences Po Paris, c’est la famosa élite ça non ?

-Ne m’interrompez pas ! Où je me devrais de vous manipuler une nouvelle fois. Aucun de nous ne veut en arriver à cette extrémité n’est-ce pas ?

-Je… Je m’excuse grand maitre ( mais comment fait-il bordel ? )

– Excellent. Bref comme je disais avant d’être importuné par votre intervention de piètre qualité, je suis le meilleur mais j’use de mon pouvoir avec sagacité. A l’inverse des politiques véreux, ma parole n’a nul autre but que d’éduquer les français les plus lymphatiques et arriérés à la prise de conscience des discours dangereux qui les entourent.

-Selon vous les discours politiques sont donc des armes de manipulation ?

-Nous devons évidemment apprendre à nous méfier des discours politiques. Comme quand Poutou dit que les flics tuent, que Macron dit qu’il faut penser printemps ou que Jean Lassalle parle des ours. Il faut savoir lire entre les lignes, c’est important.

-« Lire entre les lignes » pouvez-être un peu plus précis et arrêter de prophétiser sous formes de phrases mystiques à la con comme les vieux sages dans les films ?

-Putain mais vous n’êtes pas le couteau le plus affuté du tiroir ma parole ! Quand Poutou dit que les flics tuent, il ne parle pas précisément de donner la mort, mais plutôt de tuer dans le sens être cool, comme quand on dit « wow ton nouveau blouson il tue ! ». Poutou joue sur deux tableaux, d’un coté il s’assure le soutien de sa horde de babos anarchistes et de l’autre il glane le respect du corps policier en complimentant leur cool attitude et leur style qui déchire. Poutou vous manipule mais vous êtes trop con pour vous en apercevoir pas comme moi qui suis politologue. C’est moi l’éminence grise de la politique, je connais tout et je le connais mieux que quiconque.

-Bordel mais il me casse la tête ce fdp de schtroumpf à lunettes. Bon on va reprendre l’interview mais parle moi meilleur et utilise des mots simples. Là tu fais juste de l’enculage de mouche avec ton bouquin d’escroc rempli de conseils évidents.

-Toi parle meilleur.

-Je-je m’excuse grand maitre du logos… (putain il m’a eu encore)

-Trop facile ahah. Je viens de renverser la situation et de te manipuler en utilisant la technique la plus pernicieuse de la rhétorique… La technique du miroir. A partir de maintenant tout ce que tu dis se retourne contre toi ! Alors qu’est-ce que tu dis de ça ?

-Non comment faites-vous ça ? Arrêtez bordel mon cerveau se liquéfie sous le poids de tant de connaissances rhétoriques… Quel est votre secret ? Quelle est votre inspiration ? Un humain ne peut à lui seul être aussi fort que vous Viktor !

– Tu ne peux rien face aux enseignements de mes maîtres à penser dans la matière. Je veux bien sûr parler de Sun Tzu et de son livre « l’Art de la guerre » que j’ai intégralement repompé en appliquant ses redoutables techniques guerrières au domaine de la rhétorique ahah ! Savais-tu par exemple que pour attaquer un ennemi il vaut mieux l’attaquer pendant la nuit car il ne te voit pas ? Bien sûr que non tu ne le savais pas petit con, ce n’est pas avec tes facultés mentales que tu aurais pu planifier une telle stratégie à première vue inimaginable pour le commun des mortels. Oh et je m’inspire aussi de Damso, qui a été adoubé par Mouloud Achour quand il a dit la sublime phrase « je préfère qu’on me dise que j’ai été honnête mais que mon honnêteté ne convient pas« . Et votre journal de merde il a été adoubé par Mouloud Achour ? Non je ne crois pas ahah. Allez achète mon livre, laisse toi manipuler, achète mon étron qui enfonce des portes ouvertes, ACHETE LE CONNARD

J’ai croisé Beigbeder en débat, j’lai pris par le col je lui ai foutu deux punchlines dans la gueule il a pété. J’lai entendu faire prout. Il aurait pu faire caca

Clémovitch, « 10 trucs et astuces rigolos pour élever le débat dans le respect », 2018

Article rédigé par : Timéo le stagiaire avec l’aimable participation de Viktor.