Qu’est ce que l’on fait lorsque l’on pratique le chômage à haut niveau depuis des années et que l’on erre comme une âme en peine dans cette chienne de vie ?

On commence tout simplement à s’inventer un monde parallèle dans lequel on cherche à résoudre les questions qu’absolument personne, je dis bien personne, ne se pose. Et c’est donc tout naturellement que l’on se met à décrypter la moindre série ou le premier film à succès qui nous passe sous les yeux avant d’aller confronter nos théories les plus tirées par les cheveux avec d’autres tocards tout aussi cons que nous sur des forums pour puceaux où les Steven Spielberg en herbe font la loi.

Et si la plupart des théories sont totalement absurdes et naïves, d’autres internautes parviennent parfois à nous surprendre en émettant depuis leur chambre d’adulescent des raisonnements parfois pas si incohérents car il finissent par êtres confirmés par les auteurs des œuvres eux mêmes (bon ça reste souvent de la merde mais au moins de la merde validée par des scénaristes) ! Grâce à ClodoNews, vous pourrez dès aujourd’hui en apprendre un peu plus sur des sujets qui ne changeront rien à votre destin : Quelles sont les théories vraies sur vos films et séries préférés ?

Stranger Things – Will est PD

La nouvelle que tous les spectateurs craignaient s’est malheureusement avérée vraie : Will le petit garçon tout mignon avec sa coupe au bol est au final une tantouze.

Mais pourquoi Will ? Pourquoi après tout ce que tu as fait ? Tu vas pas nous faire croire que tu survis tout seul comme un bonhomme face à des crocodiles chelous et que tu sauves le monde par trois fois pour au final nous dire que tu es PD ? A d’autres Will, à d’autres pas à nous…

Mais c’est bien la version des scénaristes eux-mêmes qui confirme cette funeste nouvelle. « Oui au départ on savait pas trop si on allait mettre un gay dans la série puis au final Netflix est un peu venu nous tirer les oreilles ahah donc on s’est dit allez pourquoi pas, faisons de Will un ptit PD » affirment les Duffer brothers.

Bien que reçue négativement, et à raison, par la critique, le choix de l’orientation sexuelle de Will ne laissait plus trop de doutes aux spectateurs les plus perspicaces et à ceux qui n’avaient rien d’autre à foutre de leur journée qui avaient déjà tous décelé une couille dans le potage :

Coupe au bol, personnalité introvertie, passion pour le dessin, séances de chant avec sa maman et fan de jeu de société (à l’inverse des hommes virils qui aiment le vrai sport)… Beaucoup d’indices étaient disséminés ça et là depuis le début de la série.

will stranger things gay pd homosexuel

Lucifer – La série est en fait nulle à chier !

Mais qui l’eu cru ? Une série qui commence par un épisode totalement pété où l’intrigue et le déroulement de l’histoire se devinent en 2 minutes de visionnage et où les clichés pour adolescentes pucelles dans leur période rebelle s’enchainent pour les faire mouiller sur des personnages calamiteux et écrits avec le cul et qui, en plus, ont le toupet de réciter h24 la merde que ces inconscients de dialoguistes ont écrit pour eux puisse résulter en une bonne grosse série de merde ?

Autant dire que beaucoup sont tombés de haut lorsque le producteur de Lucifer a lui même déclamé « Le cinéma ? Mais j’en ai rien à foutre bordel, on fait ce qu’on peut ça peut faire illusion une saison ou deux j’en sais rien moi c’est pas mon domaine, parlez moi finances plutôt » mais d’autres spectateurs, possédant un peu plus de la moitié d’un cerveau fonctionnel eux, comprirent dès les premières minutes que cette série allait être une énième daubes pour adolescentes adeptes d’astrologie.

Gneu gneu 69 comme la position content blague sexe toi aimer

24h Chrono – La série retrace des évènements se passant dans une seule et même journée

Vous rappelez vous de Jacques Bauer, l’agent survolté qui sauve à maintes reprises les Etats-Unis, et par extension le reste du monde qui dépend de toutes façons toujours des Etats-Unis, face à des terroristes aux origines variant entre chaque saison ?

Et si maintenant je vous disais que ce brave Jacques réalise la prouesse de botter le cul des méchants; survivre à des actes de torture innommables tout en sauvant sa famille et le tout en seulement 24h, me croiriez vous ? Et oui, l’agent Bauer fait les choses bien et surtout il les fait vite.

C’est grâce à la perspicacité des spectateurs que le mystère de la temporalité de la série a pu être percé. En effet, les fans hardcore de la série ont remarqué que les auteurs laissaient volontairement des indices subtils à la fin de chaque épisode du show : un compte à rebours sous forme d’affichage à cristaux liquides qui restitue à l’audience combien d’heures restent à Jacques pour tuer, au choix, des arabes ou autres trafiquants d’armes nucléaires des pays de l’Est.

Une théorie qui en dit long pour comprendre 24h Chrono et surtout, pour comprendre la societer.

24H CHRONO jack bauer théorie

Breaking Bad – La pizza était une Peppéroni

C’est peu dire qu’au cours de ses 5 saisons, Breaking Bad aura délivré bon nombres de rebondissements, de mystères et d’intrigues farfelues. Qui aurait pu croire que la vie d’un prof de physique chimie puisse être aussi captivante ?

Mais l’énigme qui aura fait cogiter le plus de méninges parmi les sérivores et autres enquêteurs est sans conteste celle de l’épisode 2 de la saison 3 qui a posé le sujet alimentant les discussions les plus houleuses : Mais à quel goût bordel était cette énorme pizza que Eau Blanche balance sur son toit ?

Alors que certains pensaient à une pizza au chorizo, c’est en fait des lamelles de Peppéroni que l’on peut apercevoir sur la pizza (qui est d’ailleurs bien réelle et a effectué toutes ses cascades elle-même). Une grande désillusion pour certains, une victoire pour d’autres. Les scénaristes ont en tout cas bien confirmé, des années après la conclusion de la série, que la pizza était une peppéroni, mettant ainsi fin à l’un des plus grand débat du 21ème siècle.

big pizza breaking bad

Star Wars – Watto est l’élu

Obiwan le dit lui même : « Tu étais l’élu c’était toi ! La prophétie voulait que tu détruises les Siths pas que tu deviennes comme eux !« . Voilà les dernières paroles du chevalier Jedi à son apprenti Anakin à la fin de l’épisode 3 de Star Wars.

Et si Obiwan était tout simplement con et s’était bêtement fourvoyé sur l’identité du vrai héros de la galaxie ? C’est en tout cas l’une des plus grande théorie chez les fans boutonneux de la saga de Georges Lucas : Anakin n’est pas l’élu et le véritable représentant de la paix galactique n’est autre que quelqu’un de très proche de lui.

Et oui, Obiwan tenait peut-être l’élu sous ses yeux dès l’épisode 1 : La Menace Fantôme. Alors qu’il pense récupérer le plus fort de tous les Jedi en la présence de l’enfant esclave Anakin, Obiwan et Queen Gong Jing passent en fait à coté du vrai destructeur des Siths : Watto, la mouche mutante et possesseur d’Anakin et de sa mère sur qui il pratique divers sévices sexuels en compagnie du complice et malicieux C3PO.

« Initialement je voulais donner une place plus important au personnage de Watto, il faut dire que dès sa création, le charisme du personnage a noyé celui de tous mes autres acteurs et je pensais donc faire de lui l’élu, celui qui tuerait Palpatine dès l’épisode 3. Malheureusement les investisseurs ont jugé que l’apparence de Watto n’était pas assez « vendeuse » pour le marketing et les goodies et puis… Vous connaissez la suite. J’ai eu ma petite revanche en faisant de Jar Jar Binks une éminente figure politique par la suite. » déclara Georges Lucas.

watto star wars esclavagiste

Interstellar – La grand mère de Interstellar est en fait sa fille

Christopher Nolan est un génie, ce n’est un secret pour personne et surtout pas pour lui. Son intelligence supérieure lui confère le don d’écrire des scénarios bien trop complexes pour le reste des mortels et il n’est pas rare de voir le public totalement décontenancé à chaque sortie de ses nouveaux métrages.

Mais comment est-il possible d’être si intelligent ? Les productions de Nolan sont réservées à une élite intellectuelle composée de savants (qui ont sûrement suivi la filière S au lycée, c’est la seule explication possible) qui elle seule peut comprendre l’histoire de ses films.

Interstellar n’échappe pas à la règle. Alors qu’il est censé sauver le monde grâce à la célèbre théorie scientifique du pouvoir de l’amour, le héros répondant au nom d’Interstellar se retrouve enfermé dans une bibliothèque avant de pleurer pour la cinquième fois du film puis d’être téléporté dans un hôpital pour y faire la rencontre de sa grand-mère. On comprend alors que cette dernière a survécu, comme le reste de l’humanité et la conclusion apporte un happy ending pour satisfaire le foyer américain moyen.

Mais si ce happy ending était en fait beaucoup plus sombre que ce que « Ils » veulent nous faire croire ? La théorie des fans est en effet beaucoup moins positive que la version que Nolan nous a offert : Selon les petits astrologues en herbe, la grand-mère de Interstellar serait en fait sa fille ! Ce qui voudrait dire que la progéniture de Interstellar se verrait clamser bien avant lui et du coup c’est très triste. Comment ? Pourquoi cela alors qu’on avait vu la fille du héros au début du film et qu’elle paraissait beaucoup moins ridée et fatiguée que lors de cette dernière scène ? Ne nous le demandez pas. Nous nécessitons encore une bonne dizaine de visionnages pour en arriver aux mêmes conclusions que les adorateurs de Nolan.

grand mère interstellar

Et vous chers lecteurs ? Quelles sont les théories les plus captivantes ayant germées dans vos ptites têtes de prolos se touchant la nouille devant Netflix ?

Article rédigé par : Gunther