Bonne nouvelle pour nos amis les gros ! Selon une récente étude de la toujours très sérieuse Bamako University : « Seul moins de 0% des femmes peuvent résister au charme incontestable des hommes gros voire obèses« . Une information qui saura à coup sûr ravir les laissés pour compte de l’amour ! Et si l’on s’arrache autant les gros parmi les femmes, c’est tout simplement parce…

DRIIIIIIING DRIIIING

Mais qu’est ce que… ? Oh non cher lecteur, tout ceci n’était qu’un rêve !

Et ben alors bouboule ? On a lu le titre de l’article et on a eu un maigre espoir de pouvoir un jour plaire à quelqu’un ? Pas de chance, ClodoNews est là pour te remettre une bonne baffe de réalité dans la gueule.

AYAAAA mais enfin gras double, sois réaliste l’espace d’un instant. Le temps que tu puisses lever ton gros fiacre celluliteux de ta chaise de gamer, la fille de tes rêves a déjà eu le temps de fuir en Alaska et de se refugier dans un bunker en béton armé au cas où tu aurais l’idée de te mettre en boule pour défoncer la porte.

Prenons, au hasard, un homme tout ce qu’il y a de plus lambda ➡

Voilà le type d’homme avec qui tu es concurrence dans la vie de tous les jours pour conquérir le cœur des femmes.

Maintenant, regarde-toi ➡

Tu commences à comprendre ?

Mais nom d’un AHIII Jean-Calorin, tu penses vraiment avoir tes chances face au chad qui te met en position fœtale à tous les cours d’EPS du vendredi devant la fille que tu aimes secrètement depuis le CM2 ?

Enfin je dis position foetale mais pour toi c’est plutôt position feta hein mon nounours ?

Allons mon gros garçon, je suis peut-être un peu abrupt mais, au fond, tu sais que je ne fais ça que pour ton bien. Il faut savoir accepter ton destin.

Allez je suis désolé… Sèche donc ces larmes qui coulent sur ton visage gras et joufflu et rassure-toi : même si l’apparence physique n’est pas vraiment ton atout, ton énorme enveloppe charnelle doit quand même bien renfermer d’autres qualités non ? Attend, laisse moi deviner… Je suis sûr qu’intérieurement tu es une personne très… Gentille ? Oui c’est ça, être gentil c’est bien mon gros ! Sache que toutes les filles ont besoin d’un mec à la fois suffisamment gentil pour devenir leur confident et homme à tout faire mais à la fois suffisamment repoussant pour ne jamais risquer de tomber amoureuse ou de faire une bêtise qu’elles pourraient amèrement regretter sous le coup de l’alcool. Avec toi il n’y a aucun risque et ta présence rassure les femmes quant au fait qu’elles ne tromperont certainement pas leur copain avec une créature difforme comme toi. Alors fonce mon cochon ! Tu connais maintenant ta place sur l’échelle des séducteurs.

Comment ça ? Tu comptais viser plus haut ? Quoi ? Tu avais même l’intention de pouvoir te dépuceler un jour ?

Allons… Un peu de sérieux. Si déjà un jour tu arrives à te dépuceler de la bise ce serait un bon début. Mais enfin Jean-Calorin, comment à tu pu avoir, ne serait-ce qu’un court instant, l’idée qu’une personne :

– de sexe féminin

-de genre humain

– et en pleine possession de ses capacités mentales, visuelles et olfactives (parce que ton odeur de transpi elle renifle mon cochon, oulala)

Et que cette personne donc, puisse avoir l’envie de poser ne serait-ce qu’un regard fugace autre que celui d’un regard de dégout et de pitié en observant de haut en bas (et de large en travers) ton immense panse que l’on ne peut d’ailleurs pas rater à part si l’on se concentre plutôt sur ton triple menton bouffi qui, c’est vrai, attire encore plus l’attention de la gente féminine mais aussi l’incompréhension du monde scientifique.

Il faut donc se rendre à l’évidence… C’est foutu depuis longtemps, depuis l’origine. Tu ne représenteras jamais, toi le ballon de baudruche, un rêve érotique de jeune fille. Il faut en prendre ton parti ; de telles choses ne sont pas pour toi.

De toute façon, il est déjà trop tard. L’insuccès sexuel, bouboule, que tu as connu depuis ton adolescence, la frustration qui te poursuit depuis l’âge de treize ans laisseront en toi une trace ineffaçable.

À supposer même que tu puisses dorénavant avoir des femmes, ce que, très franchement, je ne crois pas ; cela ne suffira pas ; plus rien ne suffira jamais. Tu resteras toujours orphelin de ces amours adolescentes que tu n’as pas connues.

En toi, la blessure est déjà douloureuse ; elle le deviendra de plus en plus. Une amertume atroce, sans rémission, finira par emplir ton coeur. Il n’y aura pour toi ni rédemption, ni délivrance. C’est ainsi.

Moquez-vous de bouboule

Voilà pour toi, la messe est dite quand même un type aussi inesthétique que Michel Houellebecq se fout de ta gueule.

Vous autres les lecteurs sveltes et musclés, oui vous les gens normaux, regardez ce gros lardon de lecteur qui a failli faire un infarctus en lisant le titre AYAAAA. Quel genre de FDP suis-je donc ?

Il se voyait déjà perdre son pucelage, je le voyais suer à grosse gouttes le cochon, JE L’AI VU J’VOUS DIS

Le mot de la fin par Ken Jeong :

– Bon allez, je suis mesquin mais je suis aussi généreux. C’est pourquoi j’offre le privilège à notre ami l’acteur Ken Jeong de se joindre à nous pour continuer à Humilier Bouboule. Alors Ken Jeong qu’est ce que tu penses de notre gros porcos de lecteur ?

-Hihi c’est rigolo parce qu’il est…

– Oui ? Il est ? Il est ? Vas-y dis-le

– GROS.

– AYAAAAAAAAAAAAAA

– HIHIHIHI

– Tu vois ? Même Ken Jeong se fout de ta gueule ! Merci mon bon Ken, tu peux maintenant disposer

– Déjà ? L’article est fini ? Et qui me paye ma prestation et mon voyage retour et ma cocaïne ?

-Dégage j’te dis, me force pas à faire un article destructeur sur les chinois aussi

-Coréen

– C’est pareil putain

Article rédigé par : Claude, featuring Ken Jeong