Si il y a bien un âge auquel on se permet toutes les facéties les plus cruelles et les remarques blessantes en tout genres, c’est l’enfance. L’intervention d’un adulte pour remettre nos jeunes pousses dans le droit chemin et inculquer certaines notions de respect est parfois nécessaire pour assurer un développement sain de l’enfant.

C’est ce que le jeune Christopher-Rocher, élève de 1st Grade scolarisé à la Mass Shooting Elementary School de New York a appris à ses dépends en trouvant la mort des mains de l’acteur Hollywoodien Will Smith lorsque ce dernier a jugé opportun de recadrer le jeune écolier en difficulté scolaire après une blague de mauvais gout lors d’un gala de charité censé réunir le couple Smith et l’ensemble du corps scolaire de la Mass Shooting Elementary School dans la joie et la bonne humeur.

« Keep my wife’s clubfoot out of your f*cking mouth »

Si tout se passe habituellement pour le mieux lors des festivités du gala de charité tenues depuis une vingtaine d’années par l’école New Yorkaise, l’édition 2022 restera a jamais entachée d’un évènement regrettable au cours duquel l’impensable s’est produit : Jada Pinket Smith a été prise pour cible d’une blague sur son pied bot d’une insolence rare de la part d’un enfant qui aurait mieux fait de se taire ce jour là.

Alors que le couple Smith assiste tout sourire au différents spectacles performés par les élèves sur scène (notamment une splendide pièce de théâtre sur le pouvoir de l’amour et des sentiments qui fera verser une larme à l’acteur de Men In Black) vient alors un numéro un peu particulier : un One Man Show proposé par le jeune Christopher-Rocher.

Du haut de ses 6 ans, le comique en herbe se lance sur quelques blagues sur le contexte géopolitique actuel puis enchaine par une diatribe de Poutine et sa gestion du conflit Russo-Ukrainien. Tout se passe à la perfection, Christopher-Rocher maitrise son sujet et parvient à faire se tordre de rire un Will Smith aux anges qui va même jusqu’à saluer le talent comique et intellectuel du petit trublion.

Mais c’est lorsqu’un artiste atteint le sommet que le diable vient le chercher : Sans crier gare, l’enfant retombe dans ses travers et gratifie le public d’une sortie douteuse sur la femme de Will Smith. Ayant connaissance du pied-bot de Jada Pinkett Smith, l’impertinent écolier fait référence aux « Visiteurs » (œuvre majeure du cinéma français ayant connu un immense succès outre Atlantique avec un remake made in USA) : « Et toi Jada, j’ai hâte de te voir dans les Visiteurs 4 partir pour boire à la taverne de Duchenot puis crever gelée dans l’étang à cause de ton pied-bot.« 

will smith femme

Will Smith et sa femme Jada Pinkett Smith

Stupéfaction dans la salle. Si dans un premier temps l’acteur américain affiche un sourire de façade, il aperçoit ensuite sa femme s’agacer puis retourne sa veste en décidant d’aller corriger le petit Christopher-Rocher pour prouver à toute l’assemblée qu’il est un vrai bonhomme toujours prêt à défendre sa partenaire contre un enfant sans défense comme le regretté gangster de renom Tupac, lui, n’aurait pas hésite à faire.

Voyant Will Smith s’approcher de lui, l’écolier s’attend à recevoir maintes congratulations mais n’obtient au final qu’une énorme patate de forain dans la gueule. En proie à une ire incontrôlable, Will Smith assène ensuite plusieurs écrasages de tête avec son pied sur le petit Christopher gisant au sol. « Keep my wife’s clubfoot out of your f*cking mouth » répète l’acteur en larmes alors qu’il continue de pulvériser le visage de son adversaire entrainant par la même occasion sa mort méritée.

Malgré l’intervention des secours pour recoller les dents du comique parti trop tôt, il est trop tard pour sauver la star montante de l’humour. Maigre consolation pour les parents du petit Christopher-Rocher : Will Smith acceptera de leur signer un autographe en guise de dédommagement pour le malencontreux décès de leur fils unique.

Jada Pinkett Smith victime d’un acte mysoginoir

Si l’issue de la dispute semble tragique aux premiers abords, la mort d’un être de 6 ans pouvant être considérée quelque peu extrême étant donné le respect qui est dû à la liberté d’expression et le droit aux artistes de s’exprimer librement, l’évènement sera finalement plutôt bien reçu par la presse.

En effet, il ne s’agit pas simplement d’une histoire de « mauvaise blague » mais bel et bien d’une véritable affaire d’acte « mysoginoir » qui questionne sur le climat raciste et sexiste qui perdure encore au 21ème siècle au USA.

« La misogynoirie c’est quand le sexisme rencontre le racisme« , explique Abderrahmane Nguyen, sociologue diplômé et selon ses propres mots « coach d’autonomisation des femmes noires et de libéralisation sexuelle des enfants« . « Normalement selon les dernières mises à jour de la revue scientifique AJ+ la mysoginoirie c’est quand les femmes noires comme la meuf de Will Smith subissent toutes sortes de préjugés sexistes en plus des préjugés racistes. C’est ce qu’on appelle l’intersectionnalité, où vous souffrez de plus d’un type de préjugé. Alors si vous me demandez si la mort d’un gosse est méritée je répond oui si il y a eu mysoginoirie. A moi tu me parles pas d’âge. » déclame calmement ce dernier.

docteur chinois

« Racismo no! » – Abderrahmane Nguyen au micro de ClodoNews

Agir contre le mysoginoir

L’acte de bravoure de Will Smith pose donc une question centrale : Faut-il punir tous les actes de racisme et de sexisme lorsqu’ils touchent à nos acteurs préférés ? La liberté d’expression doit-elle être limitée par respect pour la sensibilité de Will Smith ?

Seul l’avenir des USA, laboratoire mondial des avancées sociales, nous le dira.

Article rédigé par : Claude