On va encore passer pour des vieux cons jamais content à la rédac de ClodoNews mais le tabou doit être levé : marre de ces petites incivilités qui nous font monter la moutarde au nez au quotidien.

Mais il faut bien que jeunesse se fasse ! Ainsi, pour ne pas trop être offensants envers les « jeunes » (nom communément attribué aux personnes se rendant coupables d’incivilités), nous modérerons aujourd’hui notre langage et nous nous contenterons seulement de lister ces petites incivilités de plus en plus fréquentes dans notre cher pays car la pédagogie est toujours plus efficace que la répréssion ! Allez les jeunes, ça ira pour cette fois mais qu’on ne vous y reprenne plus.

Article co-rédigé par Eric Dupont-Moretti

9) Les détériorations de bornes à incendies

Ci-dessus un parfait exemple d’un jeune s’adonnant à son activité estivale favorite : le cassage de bouche à incendie suivie d’une petite danse, probablement traditionnelle, très évocatrice.

Bon rien de bien méchant au final. C’est l’été, les jeunes ont chaud et, c’est bien connu, l’eau est difficile d’accès en France. Pas de quoi qualifier cet acte d’incivilité au final. Je serais d’ailleurs ravi de voir ma mairie allouer son prochain budget de dépenses communales à l’implantation de plus de bornes à incendies afin de désaltérer encore plus de jeunes.

8) Les braquages de livreurs Uber

Conséquence directe de la crise économique qui frappe durement notre pays : une bande de jeunes affamés se retrouvent dans l’obligation de commettre une petite incivilité en maitrisant poliment un livreur employé par la multinationale UberEats.

Etant donné que le chiffre d’affaire de la firme s’élève à plus d’un milliard d’euros, nous n’allons pas pleurer ce larcin qui, au final, ne se résume qu’à une paire de gants qui profiteront à un jeune voulant se réchauffer les mains ainsi qu’à quelques pauvres sushis qui auront le mérite de nourrir une famille de jeunes.

Plus de peur que de mal donc, difficile de qualifier ce vol d’incivilité tant il nous inspire plutôt un acte de bravoure anticapitaliste digne d’un Robin des bois volant au riches pour donner aux pauvres.

7) Le jeter de maîtres nageurs à l’eau

Une incivilité plutôt originale qui démontre que nos jeunes sont bourrés de talent créatif ! En effet, ces derniers révolutionnent les codes du sport qu’est la natation en lui donnant une nouvelle dimension : le lancer de maîtres nageurs.

Une chose est sûre, avec nos jeunes on ne s’ennuie jamais ! Nul doute que cette après-midi à la piscine fut l’occasion de rapprocher notre jeunesse avec le personnel du bassin. Qui a dit que incivilités et bonne humeur étaient incompatibles ?

6) La galanterie exacerbée

Bon ça avait bien commencé… Mais malgré ses efforts intellectuels colossaux pour emmètre une phrase correcte, notre jeune essuie ensuite un refus de la part de sa proie l’élue de son cœur.

Face à un tel affront, notre jeune a une réaction tout à fait humaine et son petit cœur meurtri lance un véritable appel à l’aide qui se traduit par un légèrement incivil « sale pute« .

Incivilité grave ou acte de désespoir amoureux ? Qui sommes-nous pour juger ?

5) Dégrader les voitures à chaque défaite du PSG (très fréquent)

Conséquence directe de la défaite de leur club en Ligue des Champions, les jeunes ont quand même tenu à rendre hommage au PSG en organisant une mémorable spectacle de sons et lumières qui ne lésine pas sur les moyens : Feux d’artifices, véritables feux de voiture, fumigènes… Certains jeunes se sont même découvert une vocation de musicien en utilisant les parebrises de voitures comme instruments de fortune.

Wola on l’avait promis : Si le PSG gagne on retourne la ville

Hmm mais… Le PSG a perdu

Oui oui, 1-0 pour le Bayern

Wola on s’en bat les couilles nous gros, gagné pas gagné on fout le feu quand même ayaaaaaa

Ayaaaaaaaaa

4) Les mariages un peu trop bruyants

Les mariages chez les jeunes sont des évènements culturels empreints de folklorisme. Les célébrations se déroulent généralement dans la bonne humeur mais quelques excès d’enthousiasme peuvent parfois ternir les festivités. Ainsi, il se peut que quelques évènements cocasses, mais sans grande gravité, tels que des coups de feu ou des véhicules roulant à contresens ou sur les trottoirs se produisent.

Fort heureusement, nos forces de l’ordre font encore une fois preuve d’inflexibilité et de grande sévérité. Notre courageux agent de la paix n’hésite d’ailleurs pas à déclarer, avec autorité, « ça, ça peut pas continuer comme ça hein » en pleine face des contrevenants. M’est avis qu’on ne reprendra pas nos petits chenapans de jeunes à refaire de telles bêtises à l’avenir après s’être fait tirer les oreilles de si belle manière.

3) Les « rodéos » sauvages

Qui n’a jamais été fasciné par les westerns et autres histoires de cowboys et du Far West dans sa jeunesse ? Si les moyens ont changé, le principe reste le même : Les motocross ont remplacé les taureaux et les jeunes peuvent ainsi s’offrir des sensations fortes avec plus de sécurité !

A l’instar des légendes de l’Ouest, nos jeunes adeptes de rodéos sont d’ailleurs érigés au rang de véritables « artistes » :

Alors certes, nos jeunes artistes peuvent parfois nous agacer à cause des nuisances sonores provoquées par leurs motos mais n’oubliez pas qu’ils sont de véritables virtuoses, prêts à mettre leurs vies en danger et celles des piétons pour la beauté de l’art.

Un artiste en pleine représentation

2) Le caillassage de Kaaris

Si il y a bien un sujet de grande importance sur lequel nos jeunes ne font pas de concessions, c’est bien les rivalités entre rappeurs.

Totalement dévoués à leur artistes préférés, le sang des jeunes ne fait qu’un tour lorsqu’ils apercoivent un rappeur rival. Ci-dessus nous pouvons observer, de jeunes fans de Booba qui, dans l’espoir d’obtenir la reconnaissance de leur grand maître B2O, s’éxécutent comme des bons toutous et se mettent tout naturellement à caillasser le bateau du grand lyriciste Kaaris ainsi que sa belle voiture de sport.

Mais le K2A, grand prince, ne cède pas à la vengeance et au ressentiment et s’élève au dessus de ces petites incivilités en prennant courageusement la fuite.

1) Les bagarres de rues

Scène d’une rare violence qui dépeint avec un réalisme froid le climat d’animosité qui règne dans nos rues. En effet, il n’est pas rare d’assister à des rixes entre jeunes et skinheads dans les belles rues de Paris.

Bagarre à mains nues mais aussi affrontements avec armes à feu et même pire : l’escalade de la violence continue avec une scène de grossophobie révoltante durant laquelle notre jeune humilie un skinhead sur la seule base de son embonpoint. C’en est trop, les incivilités vont trop loin.

« Je sévirai fermement contre toutes sortes d’incivilités en rendant personnellement visite à nos jeunes pour une partie de babyfoot »

Et vous chers lecteurs ? Quelles incivilités ont le don de vous hérisser le poil ? N’hésitez pas à nous l’indiquer en commentaires, nous ferons parvenir vos réclamations à notre ministère de la justice qui se torchera le cul avec !

Article rédigé par : Freddy les bons tuyaux feat Eric Dupont Moretti