A l’approche de 2020, il est de plus en plus difficile de se démarquer en tant qu’individu dans une société toujours plus narcissique et individualiste. Alors comment sortir du lot ? Comment attirer l’attention sur sa propre personne ?

Ne vous inquiétez plus car aujourd’hui ClodoNews vous donne la solution pour catalyser toute l’attention de vos pairs, et ce, sans le moindre effort ! Oubliez l’idée qu’il faille s’élever humainement ou socialement pour obtenir le respect de la société, non, au contraire, pour jouir d’un gain d’attention instantané, la meilleure solution reste de générer de la compassion et de la pitié à votre égard.

Comment faire me direz-vous ? C’est tout simple : autodiagnostiquez-vous votre propre maladie ou handicap. Vous vous attirerez ainsi toute la bienveillance et l’intérêt de votre entourage et vous aurez, en plus, de nombreuses idées de tweets et de phrases inspirantes à poster sur vos réseaux sociaux. Si c’est pas tip-top tout ça !

Et si nous devions vous conseiller pour votre choix de handicap, nous vous proposerions l’autisme (asperger ou autres déclinaisons toutes plus funs les unes que les autres) qui est résolument le handicap le plus trendy de l’année 2019 !

Pour vous aider dans votre autodiagnostique d’autisme, ClodoNews vous propose d’effectuer un test sérieux et fiable, élaboré en collaboration avec le plus grand psychologue scolaire de renommée internationale : Abderrahmane Nguyen du collège Jules Michelet à Beauvais.

M. Abderrahmane Nguyen, éminent expert en autodiagnostique et en motos 50cc

Gros autiste ou pas ? Faites le test :

Des élèves atteints d’autisme, M.Nguyen en a vu défiler des centaines dans son bureau. « Certains sont devenus ambassadeurs pour le climat grâce à mes conseils d’orientation » nous confie fièrement le psychologue, « Mais d’autres ne venaient que pour obtenir une certification de tiers-temps pour l’épreuve du brevet ou pour que leurs parents viennent les chercher à la pause pour rentrer à la maison (rires) » rajoute l’expert, un sourire complice aux lèvres.

Fort de son expertise scientifique incontestable et de son métier très difficile, M. Nguyen a pu établir un autodiagnostique infaillible, en 10 questions, qui fait aujourd’hui référence au niveau planétaire :

Question 1 : Vous sentez-vous parfois mal à l’aise dans les lieux très fréquentés ?

– A) Oui

– B) Non

– C) Seulement lors des manifestations douteuses durant lesquelles des personnes confuses sur leur identité dansent sur des chariots et fouettent leurs esclaves vêtus de combinaisons en latex.

Question 2 : Avez-vous de temps en temps des difficultés à soutenir le regard des autres ?

– A) Oui

– B) Non

Question 3 : Avez-vous des habitudes ?

– A) Oui

– B) Non

– C) Je choisis toujours la réponse C dans les questionnaires.

Question 4 : Êtes-vous parfois distrait(e) ?

– A) Oui

– B) Non

– C) Hein ?

Question 5 : Les bruits ou les nuisances sonores captent-elles, hypothétiquement, votre attention ?

– A) Oui

– B) Non

Question 6 : Dit-on de vous que vous êtes parfois impoli(e) ou froid(e) ?

– A) Oui

– B) Non

– C) Je ne répondrai pas et je t’emmerde.

Question 7 : Au sein d’un groupe de 47 personnes très exactement, pouvez-vous suivre les conversations de tous les participants avec une facilité déconcertante voire insolente ?

– A) Oui

– B) Non

– C) Seulement de 45 personnes mais pas la 46ème.

Question 8 : Avez-vous tendance à remarquer certains détails que d’autres ne voient pas (tâche sur le pantalon, bout de salade coincé entre les dents…) ?

– A) Oui

– B) Non

Question 9 (la question coquine) : Êtes-vous plus facilement attiré(e) sexuellement par les objets que par les humains ?

– A) Oui

– B) Non

– C) Les objets, tout comme les gens, me laissent indifférents. Je préfère la compagnie des animaux, qui provoquent en moi des pulsions tabous que je dois répulser à chaque seconde de mon existence.

Question 10 : Quand vous prenez part à une discussion, il n’est pas toujours facile de placer un mot.

– A) Oui

– B) Non

– C) Etant Québécois, je préfère cacher mon accent ridicule en me taisant volontairement.

Les résultats :

Vous avez obtenu une majorité de réponses A) : Félicitations ! Vous êtes autodiagnostiqué comme un autiste, vous avez maintenant quelque chose a annoncer à votre entourage pour exacerber votre personnalité et donner un sens à votre existence.

Vous avez obtenu une majorité de réponses B) : Aie aie aie… Vous n’êtes pas encore un autiste mais rien n’est perdu. Il est temps de refaire le point sur vous même et de reconsidérer les petites choses du quotidien qui vous rendent différent, il vous suffit de vous convaincre que ces choses ne sont pas anodines mais vous arrivent bel et bien car vous êtes autiste. Le tout est d’y croire.

Vous avez obtenu une majorité de réponses C) : Vous n’êtes ni autiste ni normie, vous êtes juste très con. Si la médecine ne peut plus rien pour vous, la justice, en revanche, s’occupera de votre cas.

Auteur de cet article : Dr. Octopute