Aie ! Coup dur pour la société OnlyFans… La firme britannique, mondialement connue pour être le plus gros hébergeur de photos de chattes amateurs au monde subit des pertes financières colossales depuis quelques semaines. Le site perdrait en effet environ 200 000 utilisateurs toutes les 24 heures. La raison de ce récent rejet de la plateforme ? Les utilisateurs auraient tout simplement fini par réaliser que le porno est accessible gratuitement sur le net et que payer un abonnement de 50€ par mois pour voir une photo de vagin tout éclaté c’était quand même être un sacré pigeon.

OnlyFans c’est quoi ?

Vous avez forcément déjà entendu parler de OnlyFans, ou du moins vous connaissez peut-être sans le savoir un membre de votre entourage qui utilise la plateforme. Qui sait ? Peut-être que votre patron claque votre prime pour se toucher la nouille sur des cosplayeuses furry sur OnlyFans ou peut-être même que votre propre fille (sans vouloir vous offenser) finance son prochain sac Gucci de pétasse en vendant les clichés de son gros cul celluliteux à une horde de prédateurs sexuels en rut sur OnlyFans ?

Voilà donc le principe de OnlyFans : Des utilisateurs, le plus souvent de sexe féminin (tiens, tiens, tiens…), profitent de la détresse sexuelle de puceaux aguerris pour vendre des photos de cul à prix d’or. Le paiement peut s’effectuer mensuellement sous forme d’abonnement à vos tchoins favorites ou bien occasionnellement pour les branlettes rapides. Les masturbateurs les plus furieux vont même jusqu’à dépenser plus de 1000€ par mois pour avoir un « lien fort » avec leur actrice préférée. En effet, tout le génie d’OnlyFans repose sur le fait de faire croire à chacun de ses clients qu’ils entretiennent un lien fusionnel avec les modèles présentes sur le site. Sur OnlyFans, vous n’êtes pas qu’un pigeon de plus, votre modèle vous aime évidemment bien plus que ses autres milliers d’abonnés.

« – Je n’appuierai pas un marché qui voit à la femme comme un négociateur » « -Souscrivez-vous pour solo 9.99 dollars américains a mon SeulementFans« . Source : Reverso

« L’escroquerie est finie » selon les mots du fondateur de OnlyFans

Si pour la majorité des êtres humains possédant un cerveau à peu près fonctionnel il semble inconcevable qu’une plateforme telle que OnlyFans puisse rencontrer du succès, il faut pourtant se rendre à l’évidence : le monde est peuplé de Q.I déficients prêts à hypothéquer leur maison pour se branler sur une partenaire virtuelle.

Fort heureusement les consciences se sont éveillées ces dernières semaines. Tout a commencé en France quand le père du petit Gabin, 14 ans, a découvert son relevé bancaire. « –500€ pour OnlyFans ! Prélevés depuis ma carte bancaire. Naturellement je me suis dis c’est quoi ce bordel ? Puis Gabin a fini par avouer qu’il avait subtilisé ma carte pour se palucher« . C’est alors que le jeune Gabin montre à son père ce qu’est réellement OnlyFans « J’allais lui foutre une bonne dérouillée quand il m’a montré son truc, OnlyFans là, et là… Je me suis bien foutu de sa gueule ayaaa, ce con il claquait du fric, mon fric, juste pour avoir accès à des photos merdiques de fion mal cadrés« . Une expérience qui a au final rapproché le fils et son père comme le confie ce dernier : « Du coup j’ai eu pitié pour lui, je lui ai montré comment on faisait à l’ancienne sans internet, je lui ai montré le porno du samedi soir sur Canal+ et les téléfilms de NT1 après minuit. Y’à pas à dire, c’était beaucoup plus dur de se branler à l’époque mais au moins on avait la sensation du risque. Depuis on se branle ensemble avec Gabin, c’est notre activité du soir en famille« .

Gabin et son père sont de fervents défenseurs de la branlette traditionnelle

Et l’aventure de Gabin et son père a fait des émules. Les deux rebelles de la pougne ne se sont pas arrêtés là. Ensemble ils ont monté le collectif de « Branlette et traditions » qui milite pour une masturbation gratuite et pour un anéantissement pur et simple de la plateforme OnlyFans. L’appel a été entendu et les clients du géant britannique fuient par milliers.

Se branler sur des mosaïques cryptées ça c’était un truc de mâle alpha

« L’escroquerie est finie » se confie Timothy Stokely, fondateur du site, au micro de ClodoNews. « Notre business model ne reposait que sur une condition : la naïveté et la détresse sexuelle de nos pigeo… clients. Maintenant que ces détraqués de Gabin et son père ont percé notre secret, tout le monde a compris que le porno était une ressource accessible gratuitement sur le web. Qui maintenant serait encore assez con pour utiliser OnlyFans ?« 

Timothy Stokely est un entrepreneur qui a les pieds sur terre et qui inspire la confiance

Le futur de OnlyFans ?

« On a appris de nos erreurs » continue Timothy, « Désormais notre activité ne s’appuiera plus sur le malheur et le désespoir des hommes cons. C’est pourquoi je suis tout fier de vous annoncer notre nouvelle plateforme : OnlyFeets !« . OnlyFeets ? Devant notre regard circonspect, l’entrepreneur aspire une mystérieuse poudre blanche avant de s’expliquer : « Oui OnlyFeets, les feets quoi les bons pieds sa mère. Oui je vous jure y’a vraiment des malades mentaux qui se branlent sur des photos de pieds et qui seraient prêts à débourser leur fric pour ça ! On prend quelques filles avec des daddy issues et on leur propose de vendre les photos de leurs pieds sur Internet et on prend 20% de commission. C’est génial putain !« .

Y’à pas à dire, le porno, et plus généralement notre société, ont encore de beaux jours devant eux.

Article rédigé par : Claude