Dans la vie, il est bien connu que les 2 dangers majeurs sont les punks et les chiens. Croiser leur chemin mène à une mort certaine. Quelques récits de survivants rapportent même que lorsque ces deux entités du mal fusionnent, elles forment une créature que l’on appelle le punk à chien et, qu’à ce moment, le son des cloches de l’enfer se mêle au claquement des cannettes de 8.6 pour résonner dans nos contrées.

Dieu merci, grâce aux avancées en termes de défense militaire, les punks ont disparu au fil des années et il est de plus en plus rare de croiser l’un de ces énergumènes aux cheveux multicolores et aux convictions politiques douteuses devant nos enseignes Lidl favorites.

Cependant, s’il y a bien quelque chose qui n’a pas disparu, ce sont ces enfoirés de chiens ! Ces animaux rebelles, haïs de tous pour des raisons évidentes : ils sont moins beaux que les chats, leur langage est inintelligible et surtout, ils assimilent très mal les codes de bienséance (avez-vous déjà vu un chien bien se tenir à table ? NON, ils préfèrent manger dans une gamelle, nous rappelant ainsi les heures les plus lointaines de l’histoire de notre civilisation).
Au vu de leur profil, vous ne serez donc pas étonnés d’apprendre que les chiens sont des êtres violents, incapables de différencier le bien du mal. Mais pas de quoi s’inquiéter, car à la rédac de ClodoNews, nous avons compilés les meilleurs trucs et astuces pour sortir vainqueur d’un combat de rue face à un canidé !

survivre-attaque-chien

Ton daron en sueur coursé par le chien de la voisine

5 astuces pour défoncer un chien dans un combat de rue

1) Montrer qui est le patron

Avez-vous déjà essayé de négocier le prix d’un tapis à Marrakech ? Si oui, vous savez que la moindre hésitation dans votre regard ou la moindre défaillance dans votre voix au moment de la négotiation du prix est la porte ouverte à un enculage en règle de la part du vendeur.

Et bien un chien c’est comme un commerçant : il ressent votre peur. Face au pire ennemi de l’homme il faut donc montrer qui est le mâle alpha. Alors bombez moi ce torse viril qu’est le vôtre, enfilez vos bagouzes de gitan et arborez fièrement vos lunettes de soleil. Le chien sera intimidé et il se mordra la queue. Pour assurer votre victoire, vous pouvez aussi vous griller une gauloise et vous coiffer d’un chapeau de cowboy, l’effet est immédiat et, en plus, vous aurez l’impression d’être un acteur badass dans un western des années 70, et ça c’est la classe.

2) Devenez ami avec le chien

Parfois la diplomatie est la meilleure des solutions, notamment si vous voyez que l’animal est bien plus fort que vous sur le plan physique et psychologique.
Cependant, les chiens ont un code de l’amitié très carré, et il vous sera difficile de gagner leur confiance. Voici néanmoins quelques astuces pour lier une amitié solide avec un chien agressif :

Reniflez leur arrière train. Il vous faudra passer par là. En effet, les canidés attachent une grande importance à leur anus étoilé, qui est leur plus grand vecteur de socialisation. Alors soyez ouvert d’esprit et adoptez les coutumes.

Parlez de sujets qui intéresseront votre interlocuteur. Un chien a des centres d’intérêts divers et variés, n’hésitez pas à les aborder. Le dernier épisode de Rex, la condition des chiens en Chine, la rivalité Milou VS Idéfix… Les sujets sont innombrables !

Inversez les rôles. C’est so 2014 de penser que parce que vous êtes l’humain, c’est vous qui devez lancer le bâton et que c’est le chien qui doit s’esquinter les poumons à venir vous le ramener. Les mentalités ont évolué et maintenant les chiens apprécient fortement jouer avec leur humain de compagnie comme bon leur semble.

Si avec tout ça, le chien n’est pas devenu votre ami, c’est que vous devez être un sacré puceauasocial en temps normal.

3) Ayez toujours un Canigou de secours

Il se peut qu’une boite de Canigou soit votre unique recours. Si la confrontation tourne à l’avantage de votre adversaire, vous pouvez tenter un retrait stratégique en lâchant un délicieux pâté Canigou au sol et ainsi faire diversion pendant que vous fuyez lâchement.

Vous pouvez aussi négocier votre vie en échange de la pâtée. Rappelez-vous, durant la négociation VOUS êtes le patron (voir conseil n°1).

Enfin, vous pouvez essayer d’empoisonner la pâtée afin de triompher de votre opposant, et ce sans aucun péril. Mais attention, les chiens sont des êtres vils, et il se peut que votre adversaire exige que vous goutiez la pâtée avant lui.

canigouEfficace contre les chiens mais aussi contre les punks

4) Maitrisez un sport de combat

Taekwondo, boxe française, MMA, escrime… N’importe laquelle des disciplines fera l’affaire. En effet il faut que vous soyez physiquement capable de latter ce sac à puces en l’humiliant par des gestes techniques fluides.

A la rédac on a un petit faible pour la capoeira qui, bien qu’inoffensive, propose quand même des pas de danse bien stylés.

chein-capoeiraPremier plan : Chien s’exerçant au combat. Second plan : Punk

5) Faites le mort

Vous ne savez pas créer de relations sociales, vous avez le charisme et l’assurance d’Arthur de la télé, vous ne savez pas vous battre et vous avez oublié d’emporter le canigou ? Pas de soucis, bien que vous soyez une sacrée merde il vous reste encore une chance de survie… la mort.

Comme tout vrai homme qui se respecte, vous vous êtes probablement déjà battu avec un ours et vous savez donc déjà que simuler votre mort peut vous sortir d’une issue fatale. Et un ours c’est comme un chien, qui est d’ailleurs déjà comme un commerçant marocain. Si vous vous étalez au sol et coupez votre respiration, l’animal perdra tout intérêt pour vous et au pire des cas s’amusera quelques secondes avec votre corps inerte, le temps d’humilier votre dépouille, puis partira trouver une nouvelle victime innocente dans un autre coin de rue. Après s’être bien assuré que le chien soit parti, vous pourrez vous relever, sain et sauf !

140730155541-china-death-experience-coffin-horizontal-large-gallery« Il y verra que du feu »

Voilà donc nos 5 conseils pour survivre à une attaque de chien. Grâce à cet article, plus jamais vous ne sortirez de chez vous la peur au ventre avec l’inquiétude de ne plus jamais revoir votre famille. Si vous avez d’autres techniques pour affronter un canidé, vous pouvez nous les indiquer en commentaires. Face à l’ennemi il faut partager son savoir.

Auteur : Freddy les bons tuyaux